LUMIÈRES D’AFRIQUES – Théâtre National de Chaillot, PARIS / FRANCE

 3  > 24 NOVEMBER 2015 / CURATOR: J-M CHAMPAULT

« De l’ombre jaillit la lumière / From the Shadows Light Comes Forth »

L’exposition Lumières d’Afriques invite 54 artistes de renommée mondiale, un pour chacun des états du continent africain, à présenter une œuvre créée à partir d’une même source d’inspiration : « L’Afrique des Lumières ». Ces œuvres donnent une vision de la diversité, de la puissance et de la singularité de l’art contemporain africain. Lumières d’Afriques est une initiative animée par la conviction que le développement de l’Afrique et la protection du climat peuvent se conjuguer harmonieusement et que la création contemporaine peut donner un « supplément d’âme » à la croissance du continent. Cette exposition se veut itinérante et sera présentée en Afrique comme dans le reste du monde.

The exhibition Lumières d’Afriques invites 54 world-renowned artists, one for each country on the great African continent, to present a work inspired by a single theme: “The Illuminated Africa.” These works  offer a vision of the diversity, power and uniqueness of contemporary African art. Lumières d’Afriques is a strong initiative, driven by the conviction that African development and climate protection can dovetail harmoniously, and that contemporary art can add a “bit of soul” to the continent’s growth. This exhibition will be touring and will be presented in Africa and in the rest of the world.

RECURRENCES – KALILA & DIMNA – Institut du Monde Arabe, PARIS /FRANCE

11 SEPTEMBER 2015  > 3 JANUARY 2016 / CURATORS: A. VERNAY-NOURY, É. BRAC DE LA PERRIÈRE, É. DELPONT

« Récurrences » 20 September 2015 – Opening of Kalila & Dimna exhibition – IMA, Paris / France.

Kalila et Dimna sont deux chacals vivant à la cour du lion, roi du pays. Ils ont donné leur nom au recueil de fables qui a été composé en Inde aux alentours du IIIe siècle apr. J.-C. Il se veut être un « ouvrage de sagesse ». Au VIIIe siècle, il est traduit en arabe par Ibn al-Muqaffa’. Donner la parole aux animaux permet de traiter des sujets universels et les histoires visent à régler la bonne conduite. Le parcours de l’exposition aborde successivement les voyages du texte, les leçons de vie qu’il donne et ses interprétations contemporaines. Des lectures plus subversives réactivent la charge politique contenue dans ce « miroir des princes ». Artistes et metteurs en scène contemporains recourent aux potentialités du bestiaire des fables pour formuler des critiques contre certaines pratiques du pouvoir.
Kalila and Dimna are two jackals living at the lion court, king of the country. They gave their names to a collection of fables that was composed in India around the third century AD. It wants to be a « book of wisdom ». In the eighth century , it is translated into Arabic by Ibn al-Muqaffa’. Giving a voice to animals allows to deal with universal themes and stories are intending to settle good behavior. The show tackles successively the text journey, the life lessons he gives and its contemporary interpretations. More subversive readings reactivate the political charge contained in this « mirror for princes ». Contemporary artists and directors appeal to the fables bestiary potential to express criticism against some practices of power.
 
 

MONTH OF PHOTOGRAPHY 2015 – DENVER, COLORADO / USA

14 MARCH  > 25 APRIL 2015 / CURATORS: RUPERT JENKINS & CONOR KING

Cette exposition de groupe met l’accent sur les auto-portraits réalisés par des artistes qui adoptent des thèmes relatifs à l’auto-transformation, à l’exploration des traits sociaux, comme la reconstitution historique, les questions d’identité, de race et de genre ou tout simplement par jeu.
The show emphasizes self-portraits by artists who embrace themes related to transformation of self, the exploration of social traits such as historical reenactments, race and gender identity issues, or simply for play.

PROMISES GATE – DIVINE COMEDY – MMK, FRANKFURT / GERMANY

21 MAR  > 27 JULY 2014 / CURATOR: SIMON NJAMI

20 March 2014 – « Promises Gate » – opening of the Divine Comedy, MMK Frankfurt.

“La Divine Comédie : le Paradis, l’Enfer, le Purgatoire, revisités par des artistes contemporains africains” concept développé dans cette exposition par le commissaire Simon Njami où les problématiques universelles de la Divine Comédie sont rapportées au présent et placées dans un contexte contemporain transnational. Partant de leurs différents bagages culturels et religieux, les artistes prospectent des séquences thématiques de la Divine Comédie. “Passage des Promesses” est une installation placée au Paradis. Elle se compose d’un labyrinthe de miroirs sans tain sur lesquels sont inscrits de brefs extraits des livres sacrés monothéistes ; il s’agit de passages où est décrite la récompense que trouverait un croyant méritant.

 

« The Divine Comedy: Heaven, Hell, Purgatory revisited by Contemporary African Artists » is a concept developed in this exhibition by curator Simon Njami. It transports the universal issues of the Divine Comedy, into the present and places them in a transnational contemporary context.  Taking their own widely differing cultural and religious backgrounds as a point of departure, the artists examine individual thematic sequences of the Divine Comedy. “Promises Gate” is an installation placed in Heaven. It’s a maze made of one-way mirrors on which is written brief excerpts from the monotheists’ holy books, passages describing the reward that can have a deserving believer.

 

EXHIBITION : AU-DELÀ / BEYOND – THÉÂTRE DES QUARTIERS D’IVRY / FRANCE

1 MAR  > 31 MAR 2014

Actu_23


Ces images sont réalisées à partir des archives photographiques de Nabil Boutros  d’Égypte et devant lesquelles il a placé une grille de mots arabes en écriture kufique orthogonale. Ces mots antagonistes, entre promesses et menaces, forment des grilles, labyrinthes ou moucharabiehs et entravent la vue des images.

These images are made of Nabil Boutros Egyptian archives. In front of them, he placed a grid, made up of Arabic words and written in the orthogonal Kufic script. These words are Antagonist between promises and threats – in the shape of grids, mazes, or wooden lattices  – hamper the vision of images.

EXHIBITION : C’EST L’USINE – THE FACTORY – ESPACE 1789 – SAINT OUEN / FRANCE

27 SEPT 2013  > 16 FEB 2014

Actu_24


Exposition réalisée dans le cadre d’une résidence à l’Usine Peugeot Citroën de Saint-Ouen -France, avec le compositeur Nicolas Frize.

Fruit d’une approche sensible du monde du travail, les images abordent la place de l’humain dans un univers rationalisé pour la production, les mouvements et gestes quotidiens ainsi que le lieu, ses codes et les objets produits dans l’usine.


This exhibition was produced in the frame of a residence at the Peugeot-Citroën factory at St Ouen city, France with the French composer Niclas Frize.

The result was a sensitive approach of the labour world. The images are about the place of human beings in such rationalized universe for production economy, movements and everyday’s gestures, the place, its codes and the objects produced by the factory.

URBAN MUTATIONS / Billboards in DRESDEN / GERMANY

28 OCT 2011 > 7 NOV 2011 / CURATOR : DIETMAR LUPFER

actu-4

Urban Mutations est une action urbaine à Dresde (Allemagne) avec la participation d’artistes du monde Arabe. Cette manifestation cherche à rompre la vision habituelle de la ville en divers lieux.

À la gare et sur plusieurs panneaux d’affichages en ville, les portraits d »Égyptiens » de Nabil Boutros ainsi que ses « Invitations au bonheur » — vraies fausses pubs — obligent les passants à changer d’une perception passive à une prise de conscience active de la réalité…/

Urban Mutations is an urban action at Dresden (Germany) with the participation of artists from the Arab World. It breaks the usual vision of the city in different places.

At the railway station and on many billboards in town, portraits of « Egyptians » by Nabil Boutros and his « Invitation to Happiness » — real false ads — force the passer-by to change his passive perception to an active consciousness of reality…/

FAMES FAMILY VAUDEVILLE

Darb 1718, CAIRO / EGYPT – 13 DEC 2010 > 31 JAN 2011 / CURATOR : POWER EKROTH

Actu_29a


La série de photos “Egyptiens” de Nabil Boutros a servi à cette affiche qui été créée en réaction à l’attentat contre une église d’Alexandrie en décembre 2010. 

Distribuée dans quatre grandes villes (Le Caire, Alexandrie, Minya,et Assiout), l’affiche “Tous Égyptiens” était l’initiative de la galerie Darb 1718 et signée par une vingtaine d’institutions culturelles privées en Egypte.

www.darb1718.com


The series of pictures « Egyptians »  by Nabil Boutros has been used to create this poster. It was made to respond to the assault against a church in Alexandria in December 2010. 

The poster « all Egyptians » conceived by the Art Gallery Darb 1718 is signed by 20 Egyptian private cultural institutions and was disseminated in 4 major cities  (Cairo, Alexandria, Minya and Assiout). 

www.darb1718.com

 

Actu_29b